Le musée de Podgórze

ul. Limanowskiego 51, Kraków

Aujourd'hui:

9:30-17:00
fermé

Depuis 2018,  Podgórze – jadis ville à part (1784) et quartier de Cracovie à partir de 1915 –possède son propre musée. Il doit sa création à l’initiative des institutions culturelles locales et des habitants, qui ont contribué à constituer une exposition en transmettant des souvenirs et en relatant les événements historiques. L’exposition principale, intitulée La ville au pied du tertre de Krak, présente l’histoire de Podgórze depuis les temps les plus anciens jusqu’à l’époque contemporaine, en mettant en valeur le phénomène de la rive droite de Cracovie comme lieu de rencontre de diverses nations et de nombreuses cultures; elle retrace son succès industriel spectaculaire et nous emporte dans l’univers de ses légendes. Elle trace également les silhouettes des personnes qui ont contribué au développement de Podgórze, créé son identité, son autonomie et son patrimoine culturel. La problématique de l’exposition est divisée en thèmes et présentée dans quatre salles : Entre la Vistule et la montagne Saint-Benoît, La Ville Royale Libre Podgórze, Vers la liberté, Le temps de Podgórze.

L’exposition La ville au pied du tertre de Krak permet aux visiteurs de mieux découvrir ces thèmes grâce à l’utilisation des multimédias. Les descriptions des zones et des pièces d’exposition sont complétés par des enregistrements et des témoignages – stocks de connaissances – accessibles également en version filmée. Pour rendre la visite plus agréable aux enfants, chaque salle propose des devinettes, des curiosités et des jeux interactifs.  

Le Musée de Podgórze est situé dans un bâtiment historique, où se trouvait initialement l’auberge Saint-Benoît (le nom vient du patron de l’église voisine). Les premiers murs datent des années 1780-1798, mais le bâtiment fut plusieurs fois remanié. Avant la Ière Guerre Mondiale, il  servit de dépôt au marchand Józef Haller, puis fut transformé en hôpital militaire pour devenir une caserne militaire au tournant du 19e et du 20e siècle. 

Le 31 octobre 1918, les soldats de l’armée autrichienne stationnant dans la caserne furent désarmés par un groupe de soldats polonais commandés par le lieutenant Franciszek Pustelnik. Une action semblable fut menée parallèlement par le lieutenant Antoni Stawarz dans la caserne de la rue Kalwaryjska, à l’endroit où se trouve aujourd’hui la Place Niepodległości (Place de l’Indépendance). La reprise de ces bâtiments par les soldats polonais amorça l’action de la libération de Cracovie des mains de l’occupant.

Billets: PLN 12 en tarif plein, PLN 9 en tarif réduit

 

Heures d'ouverture:
02 janvier - 31 décembre
lun. closed, mar.-dim. 9:30-17:00
ul. Limanowskiego 51, Kraków
12 396 81 01
Pour lequel: pour les enfants
OK We use cookies to facilitate the use of our services. If you do not want cookies to be saved on your hard drive, change the settings of your browser.